Le Goût du saké de Yasujiro Ozu


Image de couverture Le Goût du saké de Yasujiro Ozu

Ultime chef-d'oeuvre de Yasujiro Ozu, "Le Goût du saké" est aussi l’un de ses récits les plus touchants et les plus personnels, aboutissement de son style et de son travail sur la couleur.


Multi-supports

Produit indisponible

S'abonner !

Partager sur

Veuf, Shuhei Hirayama approche de la retraite et vit toujours avec sa fille Michiko qui est en âge de se marier. Le père comme la fille repoussent l’échéance, l’un craignant la solitude et l’autre la culpabilité de l’abandon. Après le travail, Hirayama a l’habitude de retrouver des amis autour d’un verre. Un soir, l’un d’eux lui propose un gendre pour sa fille, mais le père hésite. Quelques jours plus tard, le groupe d’amis retrouve un de leurs anciens professeurs qui, n’ayant pas su se séparer de sa fille, vit désormais dans la pauvreté. Hirayama se dit alors qu’il est temps de songer à l’avenir de Michiko…

 

Dernier film de la carrière d’Ozu, Le Goût du saké est aussi l’un de ses récits les plus touchants et les plus personnels, aboutissement de son style et de son travail sur la couleur. Reprenant la trame de Printemps tardif, le cinéaste livre une nouvelle variation sur le passage du temps, l’évolution des moeurs et de la famille, qui a valeur d’épilogue pour l’ensemble de son oeuvre. Avec un regard désabusé, il dresse l’état des lieux du Japon des années 1960, entre disparition des valeurs traditionnelles et occidentalisation de la nouvelle génération.

 

  • Disponibilité Abonnés en France
  • Titre original Sanma no aji
  • Année 1962
  • Genre Comédie dramatique
  • Pays Japon
  • Durée 113 mn
  • Langue VOSTF

Veuf, Shuhei Hirayama approche de la retraite et vit toujours avec sa fille Michiko qui est en âge de se marier. Le père comme la fille repoussent l’échéance, l’un craignant la solitude et l’autre la culpabilité de l’abandon. Après le travail, Hirayama a l’habitude de retrouver des amis autour d’un verre. Un soir, l’un d’eux lui propose un gendre pour sa fille, mais le père hésite. Quelques jours plus tard, le groupe d’amis retrouve un de leurs anciens professeurs qui, n’ayant pas su se séparer de sa fille, vit désormais dans la pauvreté. Hirayama se dit alors qu’il est temps de songer à l’avenir de Michiko…

 

Dernier film de la carrière d’Ozu, Le Goût du saké est aussi l’un de ses récits les plus touchants et les plus personnels, aboutissement de son style et de son travail sur la couleur. Reprenant la trame de Printemps tardif, le cinéaste livre une nouvelle variation sur le passage du temps, l’évolution des moeurs et de la famille, qui a valeur d’épilogue pour l’ensemble de son oeuvre. Avec un regard désabusé, il dresse l’état des lieux du Japon des années 1960, entre disparition des valeurs traditionnelles et occidentalisation de la nouvelle génération.

 

  • Disponibilité Abonnés en France
  • Titre original Sanma no aji
  • Année 1962
  • Genre Comédie dramatique
  • Pays Japon
  • Durée 113 mn
  • Langue VOSTF
Paiement 100% sécurisé
Visionnage en streaming
Formules d'abonnement
Compatible tout support

Produit ajouté au panier

Mode :

Expire le :

loader waiting image
loader waiting image